10 raisons pour lesquelles il est difficile de quitter quelqu’un de maltraitant

Quitter les personnes qui nous ont maltraite.

S’eloigner des mechants.

Mettre de la distance entre vous et la ou les personnes qui vous ont blesse, peu importe qui elles sont.

C’est un point important du processus therapeutique pour la plupart des survivants de traumatismes : la securite. Se proteger des gens qui blessent votre esprit, votre corps, votre ame et votre volonte.

Les survivants de traumatismes doivent composer avec une enfance passee a apprendre a rester avec ceux qui les maltraitaient, a leur faire plaisir, a leur obeir. Ces survivants ont tres clairement ete entraines a ne pas partir par leurs agresseurs – a ne jamais partir. Aie !

Ceux qui ont survecu a de la violence familiale, souvent chronique, ont egalement du vivre pendant des annees dans la meme maison que leurs agresseurs, que les personnes qui les maltraitaient.

Nous savons tous que la securite est quelque chose de positif, quelque chose que nous sommes supposes il mio sito vouloir et desirer. Alors pourquoi est-ce si difficile de s’eloigner des gens qui nous blessent ? Voila quelques raisons, mais il en existe d’autres…

1. L’agresseur est quelqu’un d’important dans votre vie.Il est plus facile de quitter une personne mechante lorsqu’elle est quasiment une etrangere, mais quand c’est quelqu’un d’important pour vous – un pere, une mere, un frere, une s?ur, un mari, une femme, un oncle, une tante, un voisin, un ami d’enfance… – alors cela devient beaucoup plus complique. Plus cette personne aura ete importante, plus ce sera difficile.

2. L’agresseur peut etre quelqu’un que vous aimez et dont vous vous preoccupez.Ce fait est possible. Ca arrive souvent d’avoir des emotions positives a l’egard de quelqu’un qui vous blesse. Ca cree un gigantesque conflit interieur et peut donner la sensation d’etre dans une relation basee sur l’amour/haine. Il est tres difficile de quitter quelqu’un qui vous maltraite lorsque vous avez passe des annees a l’aimer, a vous sentir connecte a lui, parfois suite a des annees de vie ensemble.

3. Vous pouvez vous sentir lie a l’agresseur a differents niveaux.La personne qui vous maltraite peut s’etre impliquee dans votre vie de plusieurs facons. Elle peut etre un membre de la famille, un ami, vous aider financierement, vous aider avec votre maison, votre voiture, tout ca en meme temps. Plus la personne qui vous maltraite cumule les roles aupres de vous, plus il sera difficile de la quitter.

4. Vous pouvez ne pas avoir suffisamment de ressources de votre cote pour quitter votre agresseur.Avez-vous votre propre maison, un lieu ou vous refugier ? Avez-vous votre propre voiture, votre propre moyen de transport ? Avez-vous un salaire, une rentree d’argent qui ne depende pas de lui ? Si vous quittez la personne qui vous maltraite, avez-vous un endroit sur ou vivre ? Sans lui, seriez-vous a la rue, sans toit et sans argent ? Moins vous avez de ressources vous appartenant, plus il est difficile de partir.

5. Vous pouvez ressentir de la compassion, comprendre et avoir une certaine tolerance envers les problemes de sante physique ou mentale de votre agresseur.Beaucoup d’agresseurs ont des problemes de sante physiques et mentaux avec lesquels ils se debrouillent seuls. Pour les survivants qui sont empetres dans leurs liens d’attachement profond avec leurs agresseurs, leur preoccupation sincere pour la sante et le bien-etre de l’autre personne peut rendre le fait de partir beaucoup plus difficile. Prendra-t-il son insuline comme il faut ? Prendra-t-il ses medicaments de facon reguliere ? Mangera-t-elle correctement ? L’agresseur sera-t-il capable de s’en sortir ?

6. Si vous partez, votre agresseur pourrait risquer de s’automutiler ou se suicider.Certains agresseurs se debattent tellement avec des problemes de sante mentale et de veritables tourbillons d’emotions que vous perdre pourrait les laisser vulnerables au risque de se mutiler, voire de se suicider. Cela ne signifie absolument pas que le survivant est responsable de ces actions, que c’est de sa faute. L’agresseur est entierement responsable de ses propres choix, ce qui inclut le suicide et la mutilation. Cependant, cette realite est difficile a percevoir dans beaucoup de cas, et certains survivants pourraient avoir besoin d’en prendre conscience, d’analyser ce fait et de resoudre ce conflit envers eux-memes avant d’etre capables de quitter leur agresseur.

7. Vous pourriez ne pas realiser que la violence est vraiment de la violence, que l’agresseur est vraiment un agresseur.Pour certains survivants de violences chroniques s’etalant sur une longue periode, cette situation est devenues normale, tellement normale qu’ils ne voient meme plus que c’est de la violence. Cela arrive a tout le monde, non ? Toutes les familles fonctionnent comme ca, n’est-ce-pas ? La reponse est non, absolument pas ! Beaucoup de survivants de violences chroniques ont besoin d’un accompagnement intensif, d’une therapie et d’une aide emotionnelle de facon a pouvoir comprendre ce qui est ou n’est pas un comportement sain, afin de pouvoir ensuite quitter leur agresseur.

8. Quand vous avez l’espoir que votre agresseur cessera d’etre violent.C’est un scenario difficile. Une fois qu’un survivant se retrouve empetre dans une relation avec une personne violente pour qui il eprouve une reelle affection, il pourrait avoir l’espoir, la croyance ou une raison de se dire que l’agresseur finira par changer. Beaucoup d’agresseurs sont connus pour fonctionner de maniere cyclique : ils sont violents, presentent leurs excuses, mais ne changent jamais vraiment durablement. D’autres agresseurs peuvent commencer a comprendre que leur comportement est inadapte et travaillent dur pour le modifier. S’il vous plait, soyez attentif et faites attention afin de faire la difference entre ceux qui utilisent cette approche pour vous manipuler, et ceux qui essaient reellement de trouver de l’aide et de s’ameliorer.

9. Vous pourriez avoir trop peur de quitter votre agresseur.Les agresseurs peuvent etre des gens tres ecrasants, controlant, violents et dangereux. Ils veulent vous faire du mal. Ils l’ont prouve plus d’une fois. Votre agresseur pourrait vous avoir deja clairement menace de vous faire du mal, de faire du mal a vos proches ou pourrait en etre capable si jamais vous le quittez. Votre peur pourrait etre totalement legitime et ancree dans des elements reels, et il pourrait etre necessaire que vous creiez un plan de secours detaille, ou une strategie de fuite, avant de tenter d’echapper a votre situation. Pour reellement s’extirper d’une relation violente, vous devez avoir un plan de pret, des solutions realistes en reponse aux peurs que vous eprouvez.

10. Vous pourriez vous sentir trop seul, trop impuissant, trop jeune, trop vulnerable pour quitter votre agresseur.Si vous etes dans une relation de violence, si vous etes blesse et vous vous sentez menace, sachez qu’il existe beaucoup de conseillers et de therapeutes qui peuvent vous aider ; des associations qui peuvent vous accompagner dans votre decision de quitter votre agresseur. Vous pourriez avoir besoin d’une therapie pour consolider vos ressources internes, devenir plus fort pour vous defendre face aux violences, pour pouvoir reconnaitre la violence comme telle, ainsi que la facon negative dont elle affecte votre vie.